Que s'est-il passé à Grande-Synthe le 15 Septembre 1944 ?

Publié le par David Debruyne

Ce jour là, à Grande-Synthe, nous avons échappé à un drame ! Vous avez pu remarquer qu'une rue de notre ville porte le nom "15 Septembre 1944" mais savez-vous pourquoi ?

 

 Nous sommes en pleine seconde guerre mondiale:

 

 Le 6 Juin 1944 : débarquement en Normandie.

 

 Du 6 au 9 Septembre 1944, les armées alliées arrivent en Flandre et libèrent les villes de Bourbourg, Gravelines, Loon-Plage.

 

Le 9 Septembre 1944 : débute le siège de Dunkerque lorsque des unités de la 2éme D.I.canadienne encerclent la place forte de Dunkerque et son port. Les troupes allemandes se replient sur Dunkerque. Un no man's land entoure la "poche". Celle-ci s'étend de Mardyck jusqu'à Bray-Dune. A l'Ouest de la poche, Grande-Synthe est aux premières loges avec à proximité le champ d'aviation (Air Liquide, actuellement). Les canaux de Mardyck et de Bourbourg délimitent cette poche. De l'autre coté, les troupes anglaises, canadiennes et tchéques ont pour mission de surveiller la poche.

 

 Du 9 septembre1944 au 15 septembre 1944 :

les armées alliées bombardent et tirent sur les troupes allemandes basées à

Grande-Synthe. Ces attaques font beaucoup de dégâts.

 

 Les grand-synthois qui étaient présents ce 15 Septembre 1944 ont encore en mémoire

ce qui se passa à 22 heure, les allemands sur la défensive commencent à déloger les habitants hors de leurs maisons. Ils veulent dynamiter l'église St Jacques avec les habitants à l'intérieur. (Elle était alors située dans l'ancien cimetière, rue de l'ancien village)

 

Une grand-synthoise très courageuse, madame Augusta Fonteyne, réussit à les dissuader d'accomplir leur projet. Elle a ainsi sauvé la vie d'environ 110 habitants (hommes, femmes et enfants). Ils ont été autorisés à quitter la ville, ensuite les allemands ont tout fait sauter.

 

 Les habitants n'ont pu revenir qu'après la libération de la poche qui eu lieu le 9 Mai 1945 et ce pour découvrir l'étendue des dégâts : « un village en ruine», église, mairie, maisons, fermes et moulins - tout était anéanti.

 

   

Pour cette raison, le 12 Août 1945, le Général de Gaulle en visite à Dunkerque, s'est arrêté à Grande-Synthe afin de s'y recueillir.

 

Cette visite sera suivie, le 8 Mai 1949, de la remise de la Croix de Guerre avec étoile de bronze et citation à la ville de Grande-Synthe -décoration décernée pour avoir été le théâtre des combats de Mai-Juin 1940 pour la défense du port dunkerquois lors de l'opération Dynamo et pour avoir été complètement rasée dans la nuit du 15 au 16 Septembre 1944.

 

 

Commenter cet article