UN PEU D'HISTOIRE DE NOS MAIRIES

Publié le par grande-synthe tout une histoire

En quelques décennies Grande-Synthe  a connu 6 mairies

 

 

 

1Au début du siècle dernier, et jusqu'en 1933 la mairie et l'école des garçons se trouvaient dans la maison, a l'angle. De la rue du Garnaerstraete et l'avenue de l'ancien village au n°63 a l'époque c'était la route nationale 40 - Dunkerque/Calais.

2) En 1930, le maire et le conseil municipal jugeant ses locaux trop exigus et vétustes décident de construire une nouvelle mairie, avec une école de deux classes pour les garçons.

 Numériser0002

Elle fut construite en 1932/1933 et inaugurée le 23 novembre 1933. Elle se trouvait a la place de la boucherie Vanbaelinghem. L'école se trouvait derrière la mairie séparée par la cour. On y accédait par un portail dédié au sénateur Albert Mahieu. Le secrétaire de mairie, c'était toujours monsieur Vincent qui avait en charge la première classe. Un second instituteur fut nomme en 1934 pour la deuxième classe. C'était monsieur Six qui habitait Lille et qui venait a Grande-Synthe en vélo. Nous l'avons retrouve et rencontre a Lille il y a quelque années. II était en pleine forme et nous a donne de belles photos dont celIe du village prise en 1934 lors de sa prise de fonctions. Malheureusement il est décédé en novembre 2006.  '.  

Monsieur Vincent est décédé en 1936. Il fut remplace par monsieur Moreau dont beaucoup d'anciens se souviennent encore, et monsieur Rocquet fut nomme comme secrétaire de mairie.

Le maire Jules Codron, un cultivateur qui habitait la ferme située près d’Auchan et qui porte toujours son nom. II est reste maire jusqu'en 1945 et fut remplace par Alfred Grujon.

Le garde champêtre c'était Arthur Wemaere, il prit sa retraite en 1940 et fut remplace par Julien Vandenbroucke dont l'épouse tenait une boutique au centre du village. II fut employé de mairie jusqu'a sa retraite en 1965.

La mairie fut détruite par les allemands lors du dynamitage du village dans la matinée du 16 septembre 1944.

Quelques habitants ayant pu retourner au village ce matin la réussirent au péril de leur vie à éteindre un incendie et a sauver une partie des archives, qui nous sont très précieuses aujourd'hui.

 

Numeriser0004.jpgLe général De Gaulle s'y arrêta le 12 aout 1945 lors de sa visite du Nord de la France. II fut reçu par le maire Jules Codron et quelques habitants présents a ce moment la, que nous reconnaissons sur la photo. II y avait entre autres Marcel Levive - Alfred Grujon - Abel Plancke - Albert Stevenoot.

De septembre 1944 à Juillet 1945 le bureau de la mairie fut transféré provisoirement à Esquelbecq puis a Loon-Plage. Avec pour secrétaire de mairie messieurs Deconninck et Demester. Julien Vandenbroucke était refugie chez son frère a Bourbourg et il faisait l'aller et venue entre les mairies a velo pour assurer les services!

 

 

IMG 5625 3) A la libération, en juin 1945 une maison située au triangle de Grande-Synthe, « la villa bon air » au 120 route de Fort-Mardyck fut réquisitionnée pour servir de mairie. Elle existe encore aujourd'hui. Alfred Grujon fut maire de 1945 à 1947.

Des milliers de personne y passent sans connaitre son histoire! Ce patrimoine oublié, appartient aujourd’hui à un médecin

 

 

 

 

 

 

  4) Des juillet 1945 Ie village en ruine fût   déblayé et les briques récupérées et nettoyées une a une pNumériser0003our construire 6 baraquements de 4 logements chacun et 5 autres en bois dont un pour la mairie, un pour l'église, un pour l'école, deux autres pour les habitants. Le maire c'était Alfred Grujon . Le curé l'abbé Joseph François. Les instituteurs madame et monsieur Lemay. II y avait deux classes: une pour les filles et une pour les garçons. Ce modeste village provisoire était situe en bordure de l'avenue de l'ancien village, entre la rue Victor Hugo et la rue Pierre Loti. L'église se trouvait au sud de l'avenue de l'ancien village à la place de la maison, au n°53 et à l'angle de la rue du Gamaerstraete c'était la ferme Fonteyne. La mairie se trouvait rue Pierre Loti a la place de la résidence Victor Hugo. Elle ouvrit ses portes aux habitants en mars 1946: Le premier secrétaire de mairie fut Martial Verschave, le second, monsieur Gesquiere et ensuite Pierre Meesemaecker. Le garde champêtre Julien Vandenbroucke faisait régulièrement le tour de Grande-Synthe en velo, pour régler les affaires et les dossiers des dommages de guerre avec les habitants et les cultivateurs. La commune s’étendait de Petite-Synthe à Mardyck et du Canal de Bourbourg à la mer. Dans le baraquement de la mairie 25m X 10, il y avait le bureau du maire, du secrétaire, une salle pour les différentes manifestations (mariage, distribution de prix a la fin de l'année scolaire et chaque année comme on l'appelait a l'époque « le repas des vieux ». Les seniors, ça n'existaient pas encore! Au fond de la mairie il y avait un petit local qui servait à stocker du bois pour allumer les feux dans les classes, la mairie et l'église. C'était le cantonnier Abeel Blanckaert qui « entre deux» cassait tout « le petit bois» pour allumer ses feux. Malheureusement, le 23/01/1954 un incendie détruisit une partie des bureaux de la mairie et donne une grande partie des documents et des archives. Julien D'Hulster fut maire de 1947 à 1965.

 

5) Des 1949 la reconstruction du village avançait rapidement. Le maire Julien D'hulster et le conseil municipal décidèrent de reconstruire la mairie au centre du village. Elle  fut inaugurée en 1958. Aujourd’hui c'est la maison des associations. Grande-Synthe comptait alors 1500 habitants. Michel Duhem fut maire de 1965 à 1971.

 

 6 ) avec l'arrivée d'Usinor et des diverses industries, la population augmentait rapidement et il fût décider de construire une autre mairie. C'est celle que nous avons aujourd'hui place François Mitterrand. Elle fut inaugurée le 20 mai 1978 .

Le maire était René Carême de 1971 à 1992 puis ce fut André Demarthe de 1992 a 2001 et Damien Carême depuis 2001

 

Commenter cet article